les défauts visuels

Myopie : les objets éloignés sont flous alors que ceux plus près du sujet sont nets ; la correction s’effectue au moyen de verres concaves à puissance négative.

Hypermétropie : les objets éloignés sont assez nets mais les images de premier plan sont floues ; la correction s’effectue au moyen de verres convexes à puissance positive.

Astigmatisme : l’œil a besoin d’être corrigé, de façon différente, dans deux directions perpendiculaires ; la correction s’effectue au moyen de verres toriques, ils peuvent être négatifs ou positifs.

Presbytie : vers la quarantaine, la lecture devient difficile, le cristallin perd de sa souplesse et n’arrive plus à faire le point sur des objets proches. La correction s’éffectue soit par des verres progressifs soit par des verres de lecture (ou verre de proximité).

Protéger vos yeux

Si vous n’y prenez pas garde, le soleil peut être très nocif pour vos yeux. Pour vous protéger, les lunettes de soleil sont bien sûr indispensables… à condition qu’elles soient fiables et adaptées à votre vue.

Comme la peau, les yeux disposent de filtres naturels contre les rayons du soleil. Mais comme elle, ils disposent aussi d’un « capital soleil » et leur défense n’est pas illimitée… En cas d’exposition prolongée non protégée, les ultraviolets peuvent endommager tous les tissus de l’œil : cornée, cristallin et rétine.

Conséquences : un risque accru de conjonctivite, d’ophtalmie et d’inflammations telles que des kératites. Le soleil peut aussi accélérer le vieillissement des yeux et augmenter les risques de cataracte précoce et de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), deux grandes causes de perte de la vision.

Même si vous supportez bien l’éblouissement, vos lunettes de soleil doivent faire partie du sac de plage au même titre que la crème solaire. A fortiori pour les enfants, particulièrement vulnérables : à 12 ans, le cristallin n’est pas complètement formé et laisse passer près de 75 % des rayons ultraviolets, contre seulement 10 % après 25 ans. Même par temps couvert, ne négligez pas les lunettes : les rayons UV traversent facilement les nuages, surtout entre 12 h et 14 h.

Attention : Ne portez pas n’importe quelles lunettes de soleil.

Certaines, non conformes à la réglementation européenne, peuvent même se révéler plus dangereuse que de ne rien porter, comme le précisent les professionnels de l’Association nationale pour l’amélioration de la vue (Asnav (1)) : « L’œil est trompé par la teinte du verre qui coupe l’éblouissement. La pupille se dilate et laisse alors passer plus de lumière et donc plus de rayons nocifs jusqu’à la rétine. » Précision utile pour les enfants et les adolescents, à qui les lunettes de soleil sont souvent proposées comme accessoires de mode…

Quelques conseils ciblés :

  • A la plage. Le sable et la mer réfléchissent respectivement 20 % et 10 % des rayons du soleil. Surtout, pensez à mettre des lunettes de soleil à vos enfants !
  • Les yeux au ciel. Un mot d’ordre : ne jamais regarder le soleil en face. Lors des éclipses par exemple, il est indispensable de se protéger les yeux pour éviter des lésions oculaires parfois irréversibles.
  • A la montagne. Attention danger : la neige réfléchit 85 % des rayons UV. Pour ne pas risquer une ophtalmie des neiges, portez des lunettes même par temps couvert.
  • Dans les situations de surexposition comme les sports nautiques ou à la montagne, nous vous conseillons de porter des verres solaires polarisants qui atténuent en plus les reflets parasites du soleil qui sont souvent très gênants voir même dangereux (obstacles flottants sur l’eau, crevasses, etc.).